All for Joomla All for Webmasters

Refaire une cuisine : les 6 pièges à éviter

Published by

Posted on décembre 15, 2017

Malfaçons, budget dépassé… En matière de cuisine équipée, la réalité est parfois loin du rêve ! Nos conseils pour éviter les mauvaises surprises dans la conception et l’installation de votre nouvelle cuisine.

1. S’adresser au premier cuisiniste venu

Vous allez refaire votre cuisine? Le choix du cuisiniste est crucial pour la réussite de votre projet. Comment dénicher la perle rare ? La consultation d’un site internet, d’un catalogue ou la visite d’un show-room ne suffit pas. Avant de trouver une offre de cuisiniste conforme à votre budget et à vos goûts, il va falloir prendre le temps de comparer prix et prestations de différentes enseignes, via des devis en bonne et due forme couvrant l’ensemble de la démarche, de la conception jusqu’à la réception de la cuisine (transparence des prix, établissement d’un devis détaillé, pose dans les règles de l’art, réception du chantier….).

2. Ne pas se fixer un budget

Pour la création de votre nouvelle cuisine, mieux vaut dès le départ se fixer un budget et s’y tenir. Cela permet d’éviter les déceptions. C’est aussi le meilleur moyen pour cibler ses priorités et se parer de tout surcoût imprévu.

3. Signer trop tôt avec le cuisiniste

Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais rien signer sans avoir en main un devis réalisé à la suite de la visite du cuisiniste à votre domicile. Même si le cuisiniste visité insiste pour avoir votre signature avant. Ce document de commande et installation doit être détaillé et comprendre plusieurs volets : meubles, appareils, pose, raccordement et mise en service, travaux annexes plomberie, électricité, carrelage, peinture. Pour que votre budget soit respecté, à vous de vérifier que tous ces postes ont été prévus et correctement évalués, en particulier les travaux.

4. Rater l’implantation et le plan de la nouvelle cuisine

Même si le cuisiniste vous promet une cuisine clef en mains, vous avez intérêt à participer activement à l’élaboration du projet en surveillant de près l’ergonomie de l’implantation. Limiter les pas et regrouper les fonctions afin de faciliter l’enchaînement naturel des opérations, tel est le premier objectif de tout aménagement réussi. Quel que soit le plan de la cuisine (en ligne, en U ou en L ou en îlot), il s’agit de rendre équidistants dans un espace assez resserré les quatre postes principaux : évier, réfrigérateur, cuisson, stockage. C’est le fameux triangle d’activité qui construit l’aménagement d’une cuisine autour de trois zones bien distinctes : le stockage (réfrigérateur et placard), la préparation/cuisson (plan de travail et plaques de cuisson) et le lavage (évier et lave-vaisselle)

5. Négliger les espaces de circulation

Dans la cuisine, il faut pouvoir se déplacer aisément et manœuvrer sans difficulté les portes des appareils ménagers et des meubles. Ainsi, mieux vaut oublier l’îlot central si l’on ne peut réserver tout autour une aire de circulation suffisante. De même, mieux vaut éviter de placer face à face appareils ou éléments dont les portes risquent de se heurter. Des dégagements d’environ 1,80 m devant les portes sont nécessaires pour pouvoir les ouvrir sans gêner.

6. Ne pas exiger le respect des délais

En règle générale, une cuisine est livrée en 4 ou 5 semaines. Pourtant des délais qui se comptent en mois ne sont pas rares. Pour vous prémunir contre de tels abus, exigez que le cuisiniste vous fixe par écrit sur le bon de commande des dates précises de livraison des meubles et surtout d’achèvement des travaux. C’est une disposition légale : le cuisiniste vendeur se doit d’indiquer une date de livraison sur le bon de commande. En cas de dépassement de plus de sept jours, vous disposez de 60 jours ouvrés pour dénoncer le contrat.

 

source : www.cotemaison.fr/cuisine/refaire-une-cuisine-cout-implantation-choix-cuisinistes_23107.html

ADD A COMMENT